Prix Femina des Lycéens 2021

Prix Femina des Lycéens 2021
Lycée Allende d’Hérouville-saint-Clair

Lundi 18 octobre 2021, Vincent HEIN, auteur de La Disparition de Jim Thompson, est venu au lycée Salvador Allende d’Hérouville saint Clair, rencontrer nos élèves de 1ère 3 ainsi qu’une classe du lycée Jeanne d’Arc.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du Prix Femina des Lycéens 2021, auquel participe la classe de 1ère 3. Mmes LE MOUËL, professeure de Lettres, et FARABI-AUGER, professeure-documentaliste, ont choisi de faire découvrir la littérature contemporaine par le biais de ce projet qui occupera les élèves jusqu’en janvier 2022.

L’enjeu est de taille ! Lire 10 romans en deux mois, un vrai défi pour de nombreux élèves, dont certains reconnaissent qu’ils ne sont pas des dévoreurs de livres !

Rencontrer un auteur ne serait-il pas un moyen de modifier leur perception de la lecture ?
D’emblée, Vincent HEIN, s’est présenté simplement en créant un lien d’empathie avec un public, au début, un peu impressionné. Il a évoqué son enfance, ses voyages, sa découverte de l’exotisme qui ont développé sa sensibilité aux couleurs et qui ont façonné son esthétique. Sans oublier les lectures qui ont marqué sa jeunesse.

Les élèves avaient de nombreuses questions, non seulement, sur le roman La Disparition de Jim Thompson, mais également sur le travail de l’écrivain.

Vincent HEIN a décrit la genèse de son roman et l’élaboration de celui-ci, les élèves ayant demandé quelle était la part de fiction et la part de réalité dans sa création. Ils ont posé des questions pointues sur l’arrière-plan politique en Asie du Sud-est, à la fin des années 60. Vincent HEIN a expliqué la situation que pouvait connaître, en Thaïlande, un agent « dormant » de la CIA, il a également analysé, avec nuances, le positionnement des États-Unis en période de Guerre froide.

Les questions autour du roman ont conduit à aborder plus largement les liens entre son travail de psychanalyste et celui d’écrivain. Lorsqu’un élève lui a demandé s’il était fier d’être en lice pour le Prix Femina, V. HEIN a répondu qu’il était heureux pour lui certes, mais surtout pour la petite maison d’édition qui le publie.

Les échanges ont ensuite porté sur l’acte même d’écrire. L’un de nos élèves a confié s’essayer à l’écriture. Vincent HEIN, loin d’une posture magistrale, a encouragé chacun à tenter l’expérience, et lui a prodigué le conseil suivant « Laisse-toi aller ! ».

Au-delà du fait d’avoir parlé du roman, du travail d’écrivain, cette rencontre a été enrichissante car les élèves ont apprécié de pouvoir échanger avec Vincent HEIN sur l’éducation à l’esprit critique, leur rôle de citoyen et leur épanouissement humain.

Nous tenons tout particulièrement à remercier Christian GAUTIER, de l’association des libraires indépendants "Librairies en Normandie" sans qui ces rencontres n’auraient pas lieu.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)